F. Bruttin

16, ch. des Trois-Nants

CH-1288 Aire-la-Ville

Switzerland

+41 78 765 15 11

Les divers travaux conceptuels recensés ici sont des archives de projets datant des années 2006 à 2008. Je travaillais avec l'artiste Julian Caron-Lys dans le cadre du collectif "Ah ouais! Ah ouais!". Certains projets furent réalisés, d'autres restèrent en suspens... Veuillez noter que si vous voulez voir ma production actuelle, vous la trouverez dans les galeries.

 


 

Et si la physique quantique modifiait notre regard sur l'art ?

Depuis le début du XXème siècle, les théories issues d’une nouvelle physique répondant au nom de « physique quantique » bouleversent le monde de la physique traditionnelle. En effet, la physique quantique est apparue pour décrire les phénomènes de l’infiniment petit (au niveau élémentaire des particules subatomiques) devant lesquels la physique classique butait. Elle décrit un monde abstrait et surprenant où les lois macroscopiques que nous connaissons ne fonctionnent plus.

De nombreuses expériences attestent de ces lois, comme par exemple la téléportation d’un photon à 25 kilomètre de distance, par l’équipe de Nicolas Gisin, GAP Optique de l’Université de Genève. A l’échelle subatomique, les rêves les plus fous de la science-fiction sont en train de devenir réalité…

Les répercussions de cette nouvelle physique sont considérables non seulement parce qu’elle apporte des réponses à des problèmes que les physiciens ne pouvaient résoudre jusqu’à lors mais surtout parce que de nouvelles questions surgissent. Si la théorie fonctionne pour l’infiniment petit, pourquoi ne s’applique-t-elle pas au monde macroscopique qui nous entoure ? Comment se matérialiseraient-elles à notre échelle ? Quelle est alors la limite entre le monde micro et macroscopique ?

La problématique s’élargit grandement pour laisser place à des interrogations philosophiques autour de la conception du monde et certains vont même jusqu’à postuler l’existence de mondes parallèles. Les débats toujours d’actualité font rage entre les tenants de telle ou telle école de pensée et la révolution conceptuelle apportée par la physique quantique est loin d’être encore comprise…

Très inspirés par les travaux avant-gardistes de Marcel Duchamp et issus de l’univers scientifique, les membres du collectif proposent une série de concepts qui tentent de joindre l'art à ces théories modernes. Les membres sont persuadés que l’art doit être revisité à l’aide d’instruments nouveaux à la manière d’un Duchamp chamboulant tous les canevas établis en son temps.

Le but du collectif étant de repousser les limites de l’art dans des terrains encore inconnus, il est intéressant  pour ses membres d’élargir les débats scientifiques et philosophiques impliqués par la physique quantique au champ de l’art. Ainsi la réflexion conceptuelle du collectif s’axe principalement sur le rôle joué par l’observateur ou, pour reprendre la terminologie duchampienne,  le place du « regardeur » et à la conception que peut se faire l’homme du (ou des) monde(s) qui l’entoure(nt).

Découvrez les travaux du collectif "Ah ouais! Ah ouais!" se rapportant à ces idées via le menu de gauche.